Septembre 2014 à Juin 2015

Septembre 2014 à Juin 2015

Ligue du Centre Badminton

La progression perdure
La Ligue du Centre-Val de Loire poursuit son expansion, avec 11.500 licenciés. Mais elle s’inquiète pour les finances, suite au “détournement” du CNDS. En quelques chiffres, la Ligue du Centre-Val de Loire est passée, entre 2008 et 2015, de 82 à 155 clubs, de 6.577 à 11.493 licenciés, de 8 à 24 emplois avec un budget passant de 307.000 € à 852.000 €. Autant dire que le bad est une affaire qui marche bien. Tant, pour la masse que pour l’élite avec ses grands rendez-vous sur Orléans, Tours et Bourges. A chacun son créneau. En point d’orgue, les finales des championnats d’Europe des clubs 2015 et 2016 à Tours et les championnats de France de parabadminton, à Bourges. Côté individuel, aux championnats de France des jeunes, la région avait vingt qualifiés pour huit podiums et deux médailles d’or, à l’actif de Valentin Mottet et Auriane Mathieu.
Nouvelle République, Indre, 01/07

Certification au diplôme d’animateur pour ses futurs cadres
En parallèle à la super-série jeune au palais des sports, la ligue, le comité départemental et le club drouais (BCRD), ont organisé une matinée consacrée à la formation et à la certification. Quatre filles et quatre garçons, ont répondu présent, ils ont participé aux différents ateliers, ceci afin de préparer et conduire une séance d’initiation. Les scolaires drouais qui étaient invités à venir découvrir le badminton n’ont pas pris le… volant, ils ont fait faux bond, au plus grand regret de Nicolas Falguéras, le président du BCRD, qui avait tout organisé. Les huit très jeunes ont eu toute la matinée pour essayer d’obtenir la certification du diplôme d’initiateur jeunes, sous le regard inquiet des parents. Les éducateurs de la ligue étaient satisfaits du comportement des « stagiaires », ils ont conclu la matinée par un échange afin de recueillir les premières impressions des futurs jeunes cadres du badminton eurélien.
L’Echo Républicain, 26/05

Plumes et paillettes européennes
Tours va devenir la capitale européenne du badminton, du 10 au 14 juin, en accueillant le championnat d’Europe des clubs. En acceptant d’organiser le championnat d’Europe des clubs, une manifestation de grande ampleur, le Cest a placé le filet encore un peu plus haut. Le club tourangeau a déjà montré, dans un passé récent, tout son savoir-faire mais cette fois le cadre change de dimension.
« Les fédérations européennes et françaises nous ont fait confiance. On part pour un projet sur deux années. C’est novateur et motivant. C’est aussi le moyen d’offrir au public tourangeau un spectacle de haut niveau », se réjouit le président Corentin Grellier. En attendant, mettre en place un tel événement nécessite une organisation plutôt bien huilée.
Nouvelle République, Indre-et-Loire, 22/05

Championnat régional au palais des sports
Ce samedi, le palais des sports de Dreux accueille la 3 e étape du « Super série » jeunes, le championnat régional des catégories poussins, benjamins et minimes, garçons et filles. Après Fontaine-la-Guyon en 2011 et Brou en 2013, Dreux en 2015 sera seulement la troisième fois que le département accueille une compétition de ce niveau. Les meilleurs jeunes de la Ligue du Centre et des ligues limitrophes seront présents en vue de se qualifier pour les finales du masters en juin à Bourges.
Parallèlement à ces tournois de jeunes, une poule de 4 joueurs classés A, un des meilleurs niveaux nationaux, permettra d’assister à des rencontres très spectaculaires.
L’Echo Républicain, 21/05

Régionaux jeunes et vétérans
Une fois tous les 6 ans, le championnat de ligue des jeunes et vétérans est disputé en Indre-et-Loire. L’ASF Fondettes a eu le privilège de l’organiser cette année. Cet évènement constitue une belle vitrine pour la promotion de ce sport dans le département et particulièrement pour le club. Le week-end dernier, les champions jeunes des séries mini bad, poussins, benjamins, minimes, cadets, juniors et les champions vétérans des six départements de la région Centre ont donc concouru en simples dames, simples hommes, doubles femmes, doubles hommes et doubles mixtes. Cette compétition s’est déroulée sur l’ensemble du complexe municipal de la Choisille à Fondettes qui permet de jouer sur 12 terrains. Plus de 30 bénévoles de la section se sont mobilisés tout le week-end pour permettre la tenue de 437 matchs entre 234 joueurs venant de 44 clubs de la région Centre. Onze clubs d’Indre-et-Loire étaient présents. Le succès de cette manifestation confirme le fort engouement pour ce sport.
Nouvelle République, Indre-et-Loire, 22/04

145 badistes à Salbris pour la 3e étape du Trophée régional
La 3e étape du Trophée régional jeunes (TRJ) réunit 145 joueurs ce week-end au CRJS, à Salbris, des catégories minibad à vétéran.
Ce succès de participation est encourageant pour les organisateurs solognots. La crème des jeunes et moins jeunes de la région est en lice sur les deux jours avec quelques pointures loir-et-chériennes. Parmi les têtes de série, les Salbrisiens Morin, en benjamin et en minibad, ainsi que la Salbrisienne Mignot en vétéran ont un bon coup à jouer.
Le Berry Républicain, 16/01

Le BaC Bourges au-dessus du lot sur le circuit régional
« On est au-dessus de tous les autres clubs encore une fois… »
Sur le circuit régional jeunes, le Badminton Club de Bourges n’a pas d’adversaire à sa mesure. Son entraîneur, Alexandre Doré, l’a constaté une fois de plus, le week-end passé à Châteauroux, où ses protégés ont dominé de la tête et des épaules la 2e étape du TRJ (Trophée régional jeunes).
« Partout où on était inscrit, on a gagné. On prend les première, deuxième voire troisième place… » Même en étant surclassés, les Berruyers l’ont emporté.
Le Berry Républicain, 26/11

Son jeune (36 ans) responsable s’est très tôt tourné vers le coaching
Très jeune, Sylvain Bouillet a eu la vocation d’entraîner. Il a fait de sa passion son métier, au Badminton Club de Bourges et depuis 2009 à plein temps au pôle espoirs.
a 36 ans, Sylvain Bouillet ferait presque figure d’ancien. Car mine de rien, cela fait près de deux décennies qu’il entraîne. Et déjà une douzaine d’années qu’il encadre les jeunes pensionnaires du pôle espoirs de badminton, à Bourges.
Il n’est pourtant pas Berruyer mais Creusois. C’est à Boussac qu’il a passé son enfance et découvert ce sport de raquette. Il avait 11 ans quand il a frappé ses premiers volants. Et 5 ans plus tard, il avait déjà en charge un groupe de pratiquants.
Le Berry Républicain, 20/11

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin