" Jouer autrement - pratiques alternatives"

" Jouer autrement - pratiques alternatives"

Ligue du Centre Badminton

Consécutivement aux annonces du Premier ministre, le 7 mai dernier, sur la stratégie nationale de déconfinement, le ministère des Sports a engagé avec les fédérations sportives un travail important afin d’identifier, activité par activité, les conditions
d’une reprise conforme aux impératifs sanitaires fixés par le Gouvernement. Fondée sur trois principes -protection, progressivité et adaptation locale - cette doctrine nationale est ainsi déclinée au sport avec la reprise progressive des pratiques
sportives autorisées, en fonction de l’évolution de la situation sanitaire. Le décret 2020-548 du 11 mai est venu en préciser les modalités de mise en oeuvre.

Pour ce qui concerne la vie sociale, et plus particulièrement les activités sportives, les règles qui prévalent sont les suivantes :
• la possibilité de pratiquer une activité sportive individuelle et uniquement en plein air, dans le respect des règles de distanciation sociale, en abandonnant la limite de durée et d’évolution d’un kilomètre autour du domicile ;
• la limitation à 10 personnes des rassemblements organisés sur la voie publique parce qu’ils peuvent être source de propagation du virus ;
• l’interdiction d’accès aux plages jusqu’au 2 juin, sauf demande expresse des maires formulées auprès des préfets ;
• l’ouverture des parcs et jardins publics dans les zones où le virus ne circule pas de façon active ;
• le report à septembre des grandes manifestations (sportives, culturelles, évènementielles) regroupant plus de 5000 personnes.

Dans ce cadre, la reprise des sports collectifs, des sports de contact et des sports pratiqués en lieux couverts sous les formes codifiées par les règlements sportifs, a été différée en attente des évolutions de la situation sanitaire à l’issue de cette première phase de déconfinement.
Ces sports, au-delà de leurs formes de pratique habituelles bien identifiées par les pratiquants, sont toutefois en mesure de proposer un panel d’activités alternatives compatibles avec les règles sanitaires imposées et permettant la reprise progressive de l’entrainement que le ministère des Sports souhaite valoriser.
Ces pratiques alternatives, classées par « familles » dans ce guide, sont le fruit d’échanges avec les fédérations sportives délégataires ou agréées qui ont
également engagé des réflexions sur les modalités de « retour progressif à la normale » après le 2 juin en fonction des décisions qui seront prises par le Gouvernement au vu de l’évolution de la pandémie.
Ces règles, qui s’appuient sur les recommandations du Haut Conseil de la santé publique, sont identiques à celles appliquées à l’ensemble des autres disciplines avec comme principe central, le respect de la distanciation physique entre pratiquants.

FICHE ÉLABORÉE EN COLLABORATION AVEC LA FÉDÉRATION FRANÇAISE DE BADMINTON en téléchargement.

Vous avez aimé cet article ? Alors partagez-le avec vos amis en cliquant sur les boutons ci-dessous :

Twitter Facebook Google Plus Linkedin